Faire progresser la science

Don de corps

Donner son corps à la science est l’ultime geste altruiste que l’on puisse faire. Ce don permettra non seulement à la recherche de continuer à faire des progrès, mais il contribuera aussi à aider nos futurs médecins à étudier et comprendre le corps humain.

Pour faire don de son corps, la personne doit exprimer cette volonté dans un document manuscrit, daté et signé et ce, de manière claire et sans équivoque. Ce document sera dressé en deux exemplaires, dont un qu’elle veillera à garder pour elle, et l’autre qu’elle enverra à l’Université de son choix (ULBUCLUlgUMHUNamur).

Téléchargez le formulaire

Le don de corps est un acte gratuit et non rémunéré. Seuls les frais liés à l’entreprise de pompes funèbres seront à charge de la famille. Les assurances-décès interviennent dans ces frais de la même façon que pour des funérailles ordinaires.

Cas où le don de corps peut être refusé :
- Décès à l’étranger
- Corps atteint d’une infection transmissible (hépatites, SIDA, …)
- Corps autopsié ou réquisitionnée par le Parquet
- Saturation des installations du laboratoire
- Dépassement du délai après le décès (48 à 72h) rendant la conservation du corps impossible

  Un don d’organe n’est pas incompatible avec un don de corps à la science.